Être SYNDIC BÉNÉVOLE

Les bonnes raisons.

Préambule

En pleine croissance depuis quelques années, les syndics bénévoles sont de plus en plus nombreux en France. Les raisons de cette mutation sont nombreuses et variées mais s’axe autour de 3 grandes thématiques. Être syndic bénévole c’est réaliser des économies – obtenir l’indépendance de sa gestion – et valoriser son patrimoine.

Maîtriser les coûts de sa copropriété.

Euro après euro…

Être syndic bénévole c’est avant tout réaliser des économies sur la gestion de son immeuble. En effet, administrer sa copropriété revient à économiser les frais de syndic professionnels (contrat de gestion, frais sur prestation exceptionnelle, vacation de déplacement etc…). 

Une économie qui peut, selon les résidences, représenter jusqu’à 25 % du budget de fonctionnement de la copropriété. 

Cette optimisation est accentuée par la maîtrise des coûts dans la résidence. Le syndic bénévole est tenu dans la mesure du possible d’équilibrer au maximum les dépenses de l’immeuble. Car malgré son statut d’administrateur, il est également copropriétaire et donc participe au paiement des charges. 

À l’inverse du syndic professionnel, qui lui, ne participe à aucune dépense. 

Ne pas avoir recourt à une tierce personne pour la gestion.

Reprendre la main sur son patrimoine.

Administrer la copropriété dans lequel on réside n’est pas qu’une affaire d’économie. Il important de se poser la question “Ès ce que mon syndic professionnel est une véritable valeur ajoutée pour la copropriété” – “Est-il nécessaire d’avoir un syndic professionnel”.

Si la gestion de votre immeuble ne vous demande que quelques heures de votre temps dans le mois, ces interrogations sont pertinentes.

Il est important de rappeler que lorsque vous payez un syndic professionnel, vous payer une mise à disposition d’un professionnel entre 8h et 9h par jour. Mais pensez-vous réellement qu’il consacre ce temps journalier à votre résidence ?

Devenir syndic bénévole, c’est donc allouer ponctuellement du temps à la gestion de son immeuble.

Ne pas avoir recours à une tierce personne pour la gestion de sa résidence, c’est également évité tous les désagréments possibles entre copropriétaire et administrateur. Encore une fois, le syndic bénévole est également copropriétaire, une gestion intelligente, c’est une gestion ne portant ni préjudice au syndic bénévole ni aux copropriétaires.

Valoriser son lieu de vie.

Un juste équilibre.

Lorsque vous achetez un bien, vous augmentez votre patrimoine (patrimoine foncier). Bien que la principal valeur de votre appartement repose sur sa localisation, sa taille, son agencement ou encore ses équipements. L’immeuble dans lequel est implanté votre logement impact également le prix de votre bien.

C’est pourquoi avoir un immeuble bien entretenu est impératif pour maintenir la valeur des appartements.

Là encore, être syndic bénévole, c’est ce placé au coeur du patrimoine des copropriétaires. Optimisez les dépenses, pourvoir à l’entretien ou encore réaliser des travaux d’améliorations pour sa copropriété sont des actes forts et valorisant.

Mais attention lancer toute sorte de dépense à un coût. Il sera plus difficile de vendre un logement dans une copropriété endettée que dans un immeuble à l’équilibre. À vous de trouver le juste milieu. 

Une newsletter

Pour vous informer des dernières actualités du monde la copropriété. Nous traitons également des sujets du quotidien et abordons des questions posées par nos utilisateurs

My’Navigation rapide

Société MYCO GESTION, 10 Allée des champs Élysées 91042 COURCOURONNES, au capital social de 2.500€, immatriculée au registre du commerce et des sociétés d’Evry sous le numéro 819 888 843, SIRET 819 888 843 00011 ; Assurance Responsabilité Professionnelle : N°AP620470 souscrit auprès de GENERALI ASSURANCE.